1946

Homélie prononcée par le Cardinal Marc Ouellet à l'occasion de la messe de clôture du 50e Congrès eucharistique international, le 17 juin 2012 (Statio Orbis).