Le carême pour les moumounes

2243

À tous ceux et celles qui, comme moi, se reconnaissent « moumounes », debout! Le carême n’est pas encore fini et il y a une promesse infiniment belle qui s’en vient pour toi et pour moi!

Article précédentYvon Bussières, conseiller municipal et… croyant!
Article suivantLumière du monde – 15 mars 2020