1863

Sur une musique de François Couture, une conception, des textes et les paroles de Denis Veilleux, la Symphonie des lampes allumées est née du chant le plus connu de Denis Veilleux : Si je n’ai pas l’amour. Non pas d’une variation sur cette chanson, il s’agit ici d’une inspiration qui conduit à une œuvre symphonique nouvelle et complètement moderne interprétée par des musiciens et chanteurs professionnels de Québec.