1233

D’une voix céleste, l’abbé Louis Corriveau interprète la très belle séquence « Sion célèbre ton Sauveur » (Lauda Sion).