Marcher avec les peuples autochtones : côtoyer le peuple inuit transforme une vie

686

Josée Martineau est infirmière. Elle rêvait d’aller travailler en Afrique, mais c’est dans le Grand Nord québécois qu’elle s’est retrouvée à pratiquer sa profession avec bonheur.

Elle nous partage comment son rapport au temps a été modifié au contact de ce peuple. L’amour des enfants, les éléments favorisant leur autonomie et la place spéciale des marraines sont des aspects de la vie familiale inspirants. La transmission de la culture et des coutumes, si bien adaptée aux conditions climatiques, continue de se propager dans les communautés avec fierté.

Que nous soyons au Nord ou au Sud du Québec, nous partageons le même territoire. Les façons de faire sont différentes, mais côtoyer les Inuits a permis à Josée de changer de regard sur différents aspects de la vie. Son souhait, c’est que de plus en plus de gens fassent preuve d’une curiosité grandissante à l’égard des différents peuples autochtones et des Inuits. Après tout, nous sommes tous québécois et québécoises !

Pour voir d’autres vidéos en lien avec la visite du pape

Article précédentFocus sur la « métisserie »
Article suivantFocus sur les excuses du pape François