Focus sur le processus de réconciliation

0
741

La visite du pape au Canada se fait en mettant de l’avant l’importance de la vérité de ce qui s’est passé, notamment dans les pensionnats, avec l’espérance que cela apporte un vent de réconciliation et de guérison. De nombreux pas sont possibles, mais se connaître davantage entre allochtones et autochtones peut favoriser une plus grande amitié entre nous. Mieux tenir compte de l’expérience historique des autochtones est aussi une autre piste. Comment arriver à faire cela ?
Mathieu Lavigne aborde ces sujets avec nuance et délicatesse tout en proposant des pistes concrètes pour en apprendre toujours davantage sur les Premières Nations! Il est le directeur de Mission chez nous; un organisme de solidarité chrétienne avec les Premières Nations fondé par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec.
***

Si vous avez été victime d’abus, nous vous invitons à en parler et chercher du soutien.
Pensez notamment aux Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS), qui disposent d’un réseau accessible à travers toute la province.

Si vous croyez qu’un abus pourrait être commis actuellement sur une personne mineure, communiquez directement avec la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) : 1 800 463-4834.

Pour signaler une possibilité d’abus sexuel de la part d’un prêtre, d’un diacre, d’un agent ou agente de pastorale, d’un employé ou employée, d’un ou une bénévole dans le diocèse de Québec :

Ligne d’assistance diocésaine (Comité-conseil)
581 316-2010, assistance@ecdq.org.

Des ressources équivalentes existent dans les différents diocèses.

? Abonnez-vous dès maintenant à notre page Facebook https://www.facebook.com/ecdq.tv 

✨ Venez visiter notre site web qui regorge de reportages sur tous les sujets https://www.ecdq.tv

? Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer https://app.mailerlite.com/webforms/landing/m5r5f1 ?

? Consultez d’autres vidéos sur la protection des personnes mineures ou vulnérables ici